LA BLEPHARITE SUR MEIBOMITE CHRONIQUE



Auteur: Dr Pierre-Loïc CORNUT MD,PhD
Dernière mise à jour: 14 décembre 2019


Qu'est-ce que la blépharite sur meibomite chronique?


L'inflammation chronique des paupières (ou blepharite chronique) sur dysfonctionnement des glandes de Meibomius (ou meibomite chronique) correspond à une inflammation des paupières et par extension de la surface de l’oeil.


Quelle est la cause de la blépharite sur meibomite chronique?


Cette affection est liée à un mauvais drainage des sécrétions des glandes de Meibomius (on parle également de meibomite chronique). Les glandes de Meibomius sont localisées dans l’épaisseur des paupières et leurs pores de drainage émergent à proximité immédiate de la racine des cils. Elles sont à l’origine de la sécrétion du composant lipidique des larmes.
Les glandes de Meibomius sont figurées ci-dessous en jaune sur la coupe des paupières et du globe :



anatomie des paupières et localisation des glandes de Meibomius

La phase lipidique ou « grasse » des larmes permet d’éviter une évaporation trop rapide de ces dernières et d’assurer un bon glissement de la paupière sur le globe :



anatomie du film lacrymal

En cas de dysfonctionnement glandulaire, l’équilibre de la composition des larmes habituellement formé de protéines (permettant leur adhérence à la surface de l’œil), d’eau (« piégée » entre les phases protéique et lipidique) et de lipides est rompu.


Quels sont les symptômes de la blépharite sur meibomite chronique?


La surface du globe est imparfaitement hydratée et lubrifiée, source d’inconfort avec sensation de corps étranger, de brûlure, de démangeaison, d’éblouissement douloureux, d'oeil sec (syndrome « sec quantitatif ») ou au contraire larmoyant (dans le cas où l’organisme tente de composer la mauvaise qualité des larmes par une augmentation de leur quantité (syndrome « sec qualitatif »).

Une rougeur oculaire peut être présente sous l’effet de la dilatation des vaisseaux de la surface du globe. Les paupières sont également irritées +/- rouges et sièges de petits dépôts ou de croutes au niveau de la racine des cils prédominant le matin.


Comment fait-on le diagnostic de blépharite sur meibomite chronique?


L’examen révèle la présence d’orifices des glandes de Meibomius dilatés, obstrués par des sécrétions épaisses d’allure « cireuse » +/- associée à de petits dépôts à la base des cils qui sont +/- agglutinés les uns aux autres.


Quel est le traitement de la blépharite sur meibomite chronique?


Le traitement de base repose sur l’utilisation pluriquotidienne de collyres lubrifiants et sur la réalisation de soins palpébraux matin et soir en 3 étapes indissociables :

Etape 1 - la chaleur : réchauffer les paupières en appliquant des compresses imbibées d’eau chaude à 40°C environ sur les paupières fermées pendant 5-10 minutes ou en utilisant des lunettes chauffantes spécifiquement dédiées afin de liquéfier les sécrétions contenues dans les glandes de Meibomius.

Première étape du traitement de la blépharite sur meibomite chronique : la chaleur

Etape 2 - le massage : presser (sans déclencher de douleur oculaire) chaque paupière (inférieure et supérieure) sur toute sa longueur en 6 temps de 10 secondes comme figuré ci-dessous, afin d’expulser les sécrétions stagnantes dans les glandes de Meibomius.


Deuxième étape du traitement de la blépharite sur meibomite chronique : le massage

Etape 3 – le nettoyage : nettoyer le bord des paupières en regard de la racine des cils à l’aide d’une compresse ou d’une lingette pour libérer les orifices des glandes de Meibomius des sécrétions expulsées lors du massage comme figuré ci-dessous.

Troisième étape du traitement de la blépharite sur meibomite chronique : le nettoyage

Quelle est l’évolution de la blépharite sur meibomite chronique?


La blépharite est une affection bénigne mais parfois très inconfortable, qui n’entraine habituellement pas de perte de vision.
Certaines formes sévères et/ou associées à une atteinte glandulaire plus générale (acné rosacée par exemple) peuvent nécessiter un traitement anti inflammatoire et/ou antibiotique associé(s).


En espérant vous avoir permis de mieux comprendre les causes et les conséquences de cette affection, nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire.


Auteur: Dr Pierre-Loïc CORNUT MD,PhD