RETINOPATHIE ET MACULOPATHIE DIABETIQUES


Texte et illustrations :
Dr Pierre-Loïc CORNUT
Dernière mise à jour : 22 novembre 2020


Quelles sont les complications rétiniennes liées au diabète?


Les complications rétiniennes du diabète correspondent aux conséquences pathologiques sur la rétine de l’hyperglycémie chronique (excès de sucre dans le sang définissant le diabète).

La rétine est le capteur photo-sensible de l'oeil qui transforme la lumière en influx nerveux (étape visuelle de la phototransduction).
La macula (qui est atteinte en cas de maculopathie) correspond à la région centrale de la rétine:

anatomie de la rétine atteinte en cas de complications liées au diabète

Les complications du diabète peuvent se manifester sous la forme d’une rétinopathie (atteinte diffuse de la rétine) et/ou d’une maculopathie (atteinte de la macula).


Quelle est la cause des complications rétiniennes liées au diabète?


L’hyperglycémie chronique est à l’origine d’altérations des parois des vaisseaux de la rétine se manifestant sous la formes de phénomènes vasculaires occlusifs (les vaisseaux s’encrassent voire se bouchent) et/ou exsudatifs (la paroi vasculaire devient anormalement perméable).

L’altération des parois capillaires s’accompagnent d’une hyperperméabilité vasculaire source de saignements à la surface de la rétine, d’oedèmes et d’exsudats et l’on parle alors de maculopathie diabétique oedémateuse lorsque le diabète se complique d’œdème rétinien maculaire.

L’obstruction des capillaires sanguins est à l’origine d’un manque d’oxygénation de la rétine (on parle alors d’hypoxie) source de souffrance tissulaire en cas de chronicisation (on parle alors d’ischémie qui caractérise la rétinopathie diabétique).

les complications rétiniennes liées au diabète : les signes de rétinopathie et de maculopathie diabétique

L’ischémie tissulaire est à l’origine de sécrétions de facteurs de croissance sécrétés par les cellules hypoxiques dont le VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor ou Facteur de croissance vasculaire) appelant la création de nouveaux vaisseaux (ou néovaisseaux) pour tenter d’augmenter l’apport déficient en oxygène au niveau de la rétine. Ces néo vaisseaux prolifèrent alors malheureusement de façon anarchique à la surface de la rétine et sont à l’origine de complications en l’absence de traitement adapté (on parle alors de rétinopathie proliférante).

Les néovaisseaux pré rétiniens peuvent être à l’origine de saignements et de rétractions tissulaires sources de potentiels déchirures rétiniennes et décollements de rétine pouvant entrainer une perte irréversible de la vision.

les complications rétiniennes liées au diabète : les signes de rétinopathie proliférante et de maculopathie diabétique

Ces néovaisseaux peuvent également s’étendre vers la partie antérieure du globe oculaire pour proliférer à la surface de l’iris (rubéose irienne) avec un risque d’obstruction du système de filtration trabeculaire (la zone régulant la pression intra oculaire) source d’hypertonie intra oculaire et de glaucome dit néovasculaire.


Quels sont les symptômes des complications rétiniennes liées au diabète ?


Longtemps asymptomatiques, les complications rétiniennes du diabète imposent un dépistage au minimum annuel (sauf exception) des premiers signes à traiter.

Dans les formes plus évoluées, l’exsudation sanguine (œdème, hémorragies…) peut perturber le fonctionnement de la rétine et être à l’origine d’une baisse de vision d’intensité variable. Le globe oculaire est blanc et indolore hormis en cas de complication de glaucome néo-vasculaire (l’œil pouvant alors devenir rouge et douloureux sous l’effet de l’augmentation de pression dans l’œil qui peut être à l’origine d’une perte irréversible de la vision voire du globe oculaire).


Comment fait-on le diagnostic complications rétiniennes liées au diabète?


L’examen du fond d'oeil après dilatation pupillaire (réalisé à la lampe à fente ou par rétinophotographie) recherche la présence de dilatations des parois vasculaires (microanévrismes), d’hémorragies rétiniennes, d’exsudats et d’œdème rétinien. L’imagerie rétinienne par Tomographie en Cohérence Optique (OCT) est pratiquée pour dépister et suivre l’évolution d’un œdème maculaire.

les complications rétiniennes liées au diabète : les signes de rétinopathie proliférante et de maculopathie diabétique

Lngiographie effectuée par OCT ou après injection intra veineuse de fluorescéine recherche la présence de territoires de non perfusion vasculaire signes d’ischémie.

les complications rétiniennes liées au diabète : signes d'ischémie rétinienne visibles sur l'OCT angiographie

A un stade plus évolué de l’atteinte, des néo-vaisseaux peuvent être visibles sur la rétine ou l’iris, compliqués ou non de décollement de la rétine, d’hémorragie du vitré, d’élévation de la pression oculaire.

les complications rétiniennes liées au diabète : les signes de rétinopathie diabétique proliférante compliquée d'hémorragie intra vitréenne et de maculopathie diabétique

Quel est le traitement des complications rétiniennes liées au diabète ?


La surveillance doit être régulière et un traitement par photo coagulation laser "Argon" et/ou injections intra vitréennes d’anti VEGF peut être nécessaire en cas d’évolution défavorable.

En détruisant par la brûlure les cellules rétiniennes périphériques ischémiques, le laser réduit la sécrétion de VEGF, limitant ainsi le risque de formation des néo vaisseaux. Le centre de la rétine est épargné par le traitement laser pour permettre la conservation de la vision.

les complications rétiniennes liées au diabète : le traitement de la rétinopathie diabétique par photocoagulation LASER (Photocoagulation Pan Rétinienne ou PPR)

Les injections intra vitréennes d’anticorps bloquant le VEGF sont effectuées à visée anti oedémateuse en cas d’œdème maculaire (et plus rarement à visée anti angiogénique lorsqu’il existe des néo vaisseaux menaçants en complément du traitement LASER). Les « anti VEGF » sont administrées par injection intra oculaire (voie intra vitréenne) réalisée à travers le blanc de l’œil. Cette injection est effectuée à l’aide d’une aiguille extrêmement fine et bien qu’impressionnante dans son principe, n’est pas plus douloureuse qu’une simple prise de sang. L’action des anti VEGF est suspensive, limitée dans le temps (imposant la répétition des injections), ayant pour objectif principal de maintenir la vision et d’éviter l’aggravation de l’atteinte.

les complications rétiniennes liées au diabète : le traitement de la maculopathie diabétique par injection intra vitréenne d'anti VEGF

L’action des anti VEGF est suspensive, limitée dans le temps (imposant la répétition des injections).

La surveillance médicale et le rythme d’injection initialement mensuels sont adaptés au cas par cas en fonction de l’évolution pour préserver le capital visuel.

De nouvelles molécules visant à augmenter la durée et l’efficacité du traitement sont actuellement à l’étude au sein de notre centre de recherche clinique.

La surveillance est basée sur les données des examens médicaux :
-mesure de l’acuité visuelle sur échelle spécifique ETDRS (échelle seule adaptée à la mise en évidence de faibles fluctuations d'acuité dont l'utilisation est indispensable au suivi des patients traités par anti VEGF)
-rétinophotographie du fond d’œil
-OCT maculaire

les complications rétiniennes liées au diabète : le suivi par OCT du traitement de la maculopathie diabétique par injection intra vitréenne d'anti VEGF

Quelle est l’évolution des complications rétiniennes liées au diabète ?


Le diabète est une maladie chronique, imposant un suivi à vie. Son évolution est non prédictible et fonction de chaque cas. Les traitements actuels sont très efficaces s’ils sont débutés précocement sans attendre l’installation de complications irréversibles.

La prévention des complications rétiniennes est favorisée par le contrôle des facteurs de risques vasculaires (glycémie, tension artérielle, bilan lipidique), la pratique d’une activité physique régulière et l’arrêt d’un éventuel tabagisme.

En l’absence d’une surveillance régulière (au minimum annuelle) et de traitement efficace, les complications rétiniennes liées au diabète peuvent conduite cependant à la cécité.

Le handicap visuel en lien avec la potentielle évolution péjorative des complications oculaires du diabète ne peut malheureusement pas être compensé par le port de lunettes. Les photorécepteurs rétiniens sont des cellules nerveuses qui ne peuvent pas se diviser pour remplacer les cellules disparues. Les recherches en cours sur les cellules souches ont pour objectif d’obtenir cette division pour régénérer les tissus déficients des patients les plus sévèrement atteints.

En cas d’atteinte maculaire évoluée, l’utilisation de systèmes grossissants et d’un bon éclairage peut être une aide précieuse pour l’activité de lecture (dont a pratique régulière permet au cerveau d’optimiser l’utilisation des zones de rétine fonctionnelles). Les tablettes, les écrans de télévision ou d’ordinateur peuvent être regardés sans risque avéré.

D’autres professionnels et des associations peuvent vous apporter de l’aide en coopération avec l’ophtalmologiste en cas d’atteinte sévère :
-les orthoptistes et les opticiens spécialisés en basse vision

-les psychologues et les ergothérapeutes

-les associations de patients, la FIDEV…


Prendre RDV en consultation spécialisée


La prise de rendez-vous en consultation spécialisée avec un des praticiens du centre Pôle Vision spécialistes de la prise en charge des complications oculaires du diabète peut s'effectuer :

+ directement en ligne :

Prendre RDV en ligne avec le Dr Pierre-Loïc CORNUT en consultation spécialisée dans la prise en charge des complications oculaires du diabète au centre Pôle Vision à LYON.

Prendre RDV en ligne avec le Dr Flore DE BATS en consultation spécialisée dans la prise en charge des complications oculaires du diabète au centre Pôle Vision à LYON.

Prendre RDV en ligne avec le Dr Anh-Minh NGUYEN en consultation spécialisée dans la prise en charge des complications oculaires du diabète au centre Pôle Vision à LYON.

+ ou par téléphone au 0478356969


Liens utiles


Consulter la fiche d'information de la SFO sur les injections intra vitréennes.

Consulter la liste des protocoles de recherche clinique actuellement en cours au Centre Pôle Vision et portant sur l'évaluation des nouveaux traitements des complications oculaires du diabète accessible sur la page "recherche clinique".

Consulter le montant des tarifs et des remboursements des examens pratiqués au centre Pôle Vision.

Consulter les publications de recherche du Dr PL CORNUT portant sur la DMLA

Consulter les publications de recherche du Dr F DE BATS portant sur la DMLA

Consulter les publications de recherche du Dr AM NGUYEN portant sur la DMLA



En espérant vous avoir permis de mieux comprendre les causes et les conséquences de cette affection, nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire.


Auteur: Dr Pierre-Loïc CORNUT MD,PhD